AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Damen ✝ Everybody lies, lies, lies. It's the only truth sometimes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Damen ✝ Everybody lies, lies, lies. It's the only truth sometimes Mer 7 Aoû - 19:16


Ciarán-Damen Jeremiah Ayling


sometimes, when i say i'm okay, i want someone to look me in the eyes, hug me tight and say i know you're not


Etant né le 21 mars 1988, plus spécifiquement dans la chatoyante ville de New York, je suis de ce fait âgé(e) de 25 ans. Ainsi, comme vous pouvez aisément le deviner, mon signe astrologique est Bélier. Je suis de nationalité américaine même si l'ont peut me trouver de sombres origines irlandaises. Si vous ne l'aviez pas encore remarqué je suis un(e) homme. J'imagine que cela ne doit guère vous étonner.  Mes proches trouvent que j'ai une vague ressemblance avec Tyler Hoechlin, c'est amusant n'est-ce pas ? La plupart du temps l'on me qualifie de protecteur, violent, sincère, torturé, fidèle, pessimiste, désordonné, charmant et charmeur, doux, impatient, attentif, têtu, drôle, exigeant, combatif, rancunier, attentionné, impulsif. Ce qui me correspond d'ailleurs étonnamment bien. Depuis 6 mois je suis célibataire. A ce propos, je suis définitivement hétérosexuel et je l’assume. Puisque nous sommes au stade de se faire des confidences, je suis professeur en sciences comportementales et je dois avouer que cela me conviens parfaitement pour le moment. Ma devise c'est définitivement: he destroys life.



VOTRE SECRET ◮ Sa mère était une junkie qui l'a à peine vu naître avant d'être envoyée en cure de désintoxication, de là il s'est retrouvé seul avec son père qui ne s'est jamais occupé de lui et ne l'a jamais aimé, approuvé, aidé ou félicité comme il l'aurait dû. Se rendant compte que la seule manière d'attirer son attention était la colère, il s'est mis à tout faire pour se faire punir de sorte à être enfin le centre d'attention. Dès ses sept ans et jusqu'à ses dix-huit ans, Ciarán a été battu par son père.



✎ il boit énormément lorsqu'il se sent mal ou est en colère, cela l'aide à oublier. oublier qu'il a mal de l'intérieur, oublier le cicatrices indélébiles qui marquent son corps, oublier son coeur brisé ✎ il lui suffit parfois d'un seul regard pour cerner les autres et il est impossible de lui mentir ✎ devient extrêmement agressif lorsqu'il souffre ou est sous l'emprise de l'alcool ✎ mets du hard rock à fond lorsqu'il est préoccupé comme pour faire taire ses pensées ✎ a parfois des réactions immatures ✎ possède un triskèle tatoué entre les omoplates ✎ en veut énormément à sa mère de l'avoir en quelques sortes abandonné et peut être un moment très doux avec elle, la seconde d'après lui crier dessus et lui interdire de l'approcher ✎ adore l'orage ✎ vivrait de nuit s'il le pouvait ✎ ne prend congé que lorsqu'il est à moitié comateux tellement il est épuisé ✎ passe une main dans ses cheveux lorsqu'il est embarrassé ✎ ne supporte pas qu'on le perce à jour et s'emporte vite lorsqu'on essaye d'en savoir plus sur lui ✎ ne parle jamais de lui et évite de s'éterniser sur des sujets où il n'a pas réponse à tout ✎ estime n'avoir besoin de personne ✎ vivrait dans un endroit reculé et très très calme s'il n'avait pas sa mère sur qui il doit veiller ✎ la plupart du temps, il sourit uniquement pour faire croire qu'il va bien ✎ n'aime pas les insectes, ne particulier les coccinelles ✎ ne supporte pas que l'on profite de position de force pour s'en prendre aux plus faibles





couleur préféré ◮ rouge
 film favoris ◮ man on fire & je suis une légende
saison préféré ◮ l'automne
roman favoris ◮ aucun en particulier
style musical ◮ un peu de tout


chaud ou froid  ◮ froid
fidélité ou infidélité  ◮ fidélité
mensonge ou vérité ◮ mensonge
ville ou campagne ◮ campagne
Jour ou nuit ◮ nuit




△  behind the computer ~
PRÉNOM OU PSEUDO ◮ Nawal & Black Swan ÂGE ◮ le mien (a) SEXE ◮ féminin   OU AS-TU DÉCOUVERT LE FORUM ? ◮ j'étais le petit jérémyyyyyyy    QU'EN PENSES-TU ? ◮ je serais revenue si j'aimais pas ? en amenant quelqu'un en plus ?  VEUX-TU ETRE PARRAINE(E)?◮ nope FRÉQUENCE DE CONNECTIONS ◮ 4-7/7.  MOT DE LA FIN ◮ je vous re-n'aimes  




Dernière édition par C.-Damen J. Ayling le Mer 7 Aoû - 20:55, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Damen ✝ Everybody lies, lies, lies. It's the only truth sometimes Mer 7 Aoû - 19:16



△ je souris parce que je pense que si l'on cache sa souffrance elle disparaît. et dans un sens, c'est vrai : elle est invisible donc elle n'existe pas, puisque nous vivons dans le monde du visible, du vérifiable, du matériel. ma douleur n'est pas matérielle ; elle est occultée.


Damen est né un beau vingt-et-un mars, le jour du printemps, mais la vie a directement était compliquée. Fils d'une junkie, il est né avec une grande quantité d'alcool dans le sang et, tout comme sa mère, en manque. C’est malheureux de commencer sa vie ainsi. Prématuré, alcoolique et drogué. Je ne vous parle pas du temps passé à l’hôpital. Si ? Eh bien les quatre premiers mois de sa vie. Plus les séjours répétés pour diverses blessures, fractures, et vérifier qu'il était clean, au cas où son père aussi déciderait de se mettre à la drogue et le laisserait en prendre aussi. Aucune chance, son père refusait catégoriquement de reproduire les erreurs de son ex-femme et voulait le meilleur pour Damen. C'était avant qu'il pète un plomb et se mette à lui cogner dessus, sans doute. Il a donc perdu sa mère avant même de la connaître, envoyée en cure de désintoxication, on ne lui a jamais parlé d'elle, sujet tabou dans toute la famille, surtout avec son père qui s'en ai remit presque instantanément. Que son fils grandisse sans mère ne semblait pas lui poser de problème, bien au contraire, ce qui explique qu'il n'ai trouvé une nouvelle copine qu'une fois que Damen n'avait plus ni le besoin ni l'envie d'une figure maternelle. Lorsqu'il avait quatorze ans. Faire enrager monsieur Ayling n'avait rien de difficile. Damen n'a jamais trouvé que cela pour qu'il s'intéresse à lui: la colère. Bien que cela soit douloureux, ça l'était moins que l'invisibilité et le manque d'affection. A partir de ses sept ans, les coups devinrent routine journalière et il se laissa toujours faire, attendant que ça passe la tête basse et l'air désolé. Cela retombait sur les autre, puisque son père était trop fort pour lui, il s'en prenait à ceux qui, comme lui face à son paternel, étaient faibles et impuissants. Il ne supportait pas les enfants peureux et faibles, il ne supportait pas son incapacité à tenir tête à son père. Au fond, cela n’aurait rien changé, mais il se sentait... faible. Incapable. Plus les années passaient, plus il se trouvait nul. Son père ne cessait de le lui répéter, ce qui ne faisait que le conforter dans cette certitude qu'il n'était qu'un minable incapable. Pourtant, sa vie s'arrangea. Dès que son père eut trouvé une nouvelle copine, il fut tranquille jusqu'à leur mariage. Il avait quatorze ans, plus besoin de cette mère qui lui avait tant manqué. Et la nouvelle madame Ayling n'avait rien de ce qu'il avait toujours recherché. Elle non plus ne l'aimait pas, et ne s'opposa jamais aux coups, qui redevinrent routine dès leur retour de lune de miel.

« Viens ici ! » Traînant les pieds, comme à chaque fois que son père s’adressait à lui, Damen s’approcha. Retenant un "quoi encore", il planta son regard clair dans celui de son paternel, bien décidé à ne plus se laisser faire. Étrangement, le coup ne vint pas. Dommage, pour une fois qu'il aurait pu se défendre... « Tu vas avoir un petit frère. » Ah bon ? Cela ne lui faisait ni chaud ni froid. Se sentant tout de même obligé de dire quelque chose, il fit une remarque désagréable qui ne plus pas à son père, mais celui-ci ne releva pas. De plus en plus bizarre. « Demi-frère. » fit-il avant de se détourner, retrouvant le confort de sa chambre et sa tranquille solitude. Quelques mois plus tard, le petit miracle était là. De seize ans son cadet, youpi, et sans réel air de famille, tant mieux. Il n'aurait plus manqué que cette catastrophe lui ressemble. Car ce fut une véritable catastrophe : déjà que son père ne l'aimait pas, imaginez quand la perfection incarnée débarque. Damen n'était que le brouillon de son chef d'oeuvre... Rentré trop tard, il risquait de réveiller le bébé et manquait de se faire jeter dehors par son père. N'étant pas du tout proche du morveux, il "perturbait sa croissance", n'importe quoi, ce mioche était beaucoup mieux sans lui. Enfin, tout un tas de trucs idiots, de simples prétextes que son père trouvait pour justifier son manque d'affection envers son fils aîné.

Ayant pris la résolution de ne plus se laisser faire, Damen finit par ne plus rentrer que très tard pour éviter au maximum les confrontations et rendit tout les coups qu'il reçu. Déclarant la guerre l'année de ses dix-huit ans, il fit tout pour se faire détester durant trois mois, et disparu sans prévenir le lendemain de son anniversaire.

Morte dans les attentats du onze septembre, mon oeil oui ! Ciarán fixa un moment sa mère endormie sur le canapé, regrettant de devoir la laisser. Quarante ans, toujours droguée mais se soignant avec son aide. Ou plutôt forcée de se soigner. Damen l'avait prévenue, si elle n'acceptait pas son aide il la renverrait en cure de désintoxication, tout plutôt que de la voir se détruire à petit feu. La première cure n'avait pas fonctionné, la preuve il l'avait retrouvé à Chicago négociant avec un dealer. Comme la manière "douce" n'avait pas fonctionné, il avait mis KO le dealer et emmené sa mère chez lui. Il sourit en se remémorant cette soirée, se souvint de l’accélération brusque de son coeur lorsqu'il l'avait vue. Elle lui ressemblait... Non, il lui ressemblait. Il l'avait immédiatement reconnue. Détachant son regard de la silhouette endormie, il attrapa sa veste et sortit, songeant que son père était un imbécile s'il avait cru une seule seconde qu'il marcherait dans son histoire de décès dans les attentats. Sa mère était bel et bien vivante, et elle s'en sortirait. Quittant l'appartement, puis l'immeuble, il se retrouva dans Chicago direction l’université. Etudiant en sciences comportementales, Ciarán développa le don qu'il avait toujours eut pour cerner les gens. Les cerner, les comprendre, mais ne jamais s'attacher. A quoi bon ? Personne n'était capable de le comprendre ni de l'apprécier parce qu'une fois qu'on le connaissait on ne pouvait que s'attacher, avant de se faire jeter. Il n'avait besoin de personne et n'hésitait pas à le montrer. Personne ? Si, une seule chose comptait pour lui: sa mère. Qu'elle reste clean et, si possible, sobre. Qu'elle ne disparaisse pas du jour au lendemain. C'était déjà arrivé, mais il l'avait retrouvée et, forcée d'admettre qu'elle était bien mieux chez lui, elle était revenue. Pourtant il partait toujours la peur au ventre et rentrait anxieux s'attendant à trouver l'appartement vide et une potentielle lettre d'adieux. Il était hors de question qu'il perde encore une fois sa mère.

« Pourquoi tu fais ça ? » Damen s'installa en face d'elle, un léger sourire aux lèvres. « Pourquoi je fais quoi ? » Sa mère lui jeta un regard signifiant qu'il avait intérêt à cesser de jouer les ignorants. Il haussa les épaules. « Tu es ma mère... » commença-t-il, elle lui coupa la parole: « Justement. C’est à moi de m’occuper de toi. » Son regard ainsi que son ton exprimaient tristesse et honte. Ciarán la regarda droit dans les yeux, les traits inexpressifs. « C’est pas trop ton fort. » Il ne souriait pas, ne rigolait pas. Il le pensait. Elle le savait. Rancunier, oh oui, mais il prenait sur lui et tentait de pardonner, de tourner la page parce qu’elle n'y pouvait plus rien. C'était trop tard maintenant. « Reste ici, reste clean, c'est tout ce que je te demande. » Sur ce, il sortit, laissant la porte claquer dans son dos.

Devenu professeur en sciences comportementales à l'université de Chicago, Ciarán tentait de pardonner à sa mère et d'oublier la vie à New York. Le passé construit le présent mais le présent construit le futur et s'il conservait son passé dans son présent, son futur resterait tout ce qu'il avait détesté. Philosophe et scientifique, quel talent ! C'est vrai, Damen avait toujours été intelligent et un peu perdu dans ses réflexions, pensant différemment. Tout en étant à peu près sociable mais surtout bagarreur. Du moins, petit. Aujourd'hui, il demeure intelligent et peu loquace une fois hors de la salle de cours mais plus proche des autres. Un peu. Sans doute est-ce ainsi qu'il s'est attaché à certaines personnes. Certains brillants élèves... Prenons Everleigh Banks, seul véritable bon exemple d'ailleurs. Très mauvaise menteuse à ses yeux, mais personne n'a jamais été capable de le duper, il a tout de suite compris qu'elle n'allait pas bien. Surtout parce qu'il est passé par là. La douleur, le poids du mensonge. Rien qu'en la regardant, il sait. Et cela le met hors de lui. Mais il reste spectateur de sa détresse, qu'est-ce qu'il y peut ? Rien. Ou peut-être beaucoup. Quoi qu'il en soit, il sait ce qu’elle endure et la laisser endurer comme on l'a laissé endurer durant onze longues années est exclu.

Le soir même de leur discussion très peu instructive et constructive lors de laquelle il lui avait donné sa carte en insistant sur le fait qu'il était disponible à toute heure et prêt à l'aider, eh bien Everleigh l'a justement appelé. N'hésitant pas une seule seconde sur la marche à suivre, Damen a sauté dans sa voiture, démarré en trombe, grillé des feux et des sens interdit pour arriver le plus rapidement possible... Depuis ce soir là, elle habite chez lui. Et, une semaine plus tard, elle lui racontait ce qui s'était passé exactement. Neuf mois de calvaire, ce n'était rien comparé aux onze ans de torture qu'il avait subi, mais cela elle n'en savait rien. Et c'était amplement suffisant pour le mettre hors de lui. On ne s'en prend pas aux plus faibles et lui qui n'avait jamais été aidé, lui pour qui personne n'avait levé le petit doigt, ne supportait pas cette idée. Alors, comme à chaque fois que quelque chose le contrarie, il est sorti boire. Il se pensait un peu éméché, mais il était totalement ivre et lorsque le fameux petit ami violent de son étudiante est passé, il ne l'a pas loupé. Ils se sont battus à la sortie du bar et ce jusqu'à ce qu'on les sépare enfin. Damen s'en est sorti avec une épaule déboîtée, la lèvre ouverte, des lacérations au couteau à l'abdomen et un bon nombres d'ecchymoses qui mettront un moment à disparaître. De retour à son appartement, Everleigh l'attendait et ce serait un euphémisme que de dire qu'elle était inquiète. Pourtant, il a repoussé son aide avec agressivité. Lorsqu’elle l'a enfin convaincu, elle a découvert ses cicatrices. Nombreuses et anciennes. Désormais il n'y à plus de secret entre eux, juste peut-être un dernier: elle l'a embrassé et il ne s'en souvient pas.




Dernière édition par C.-Damen J. Ayling le Mer 7 Aoû - 21:07, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Damen ✝ Everybody lies, lies, lies. It's the only truth sometimes Mer 7 Aoû - 19:19

TYLER Quel excellent choix d'avatar

Welcome to Neverland et bon courage pour ta fiche
Si tu as besoin de quoique ce soit, question, conversation, pote de beuverie Arrow je suis à ta disposition
Revenir en haut Aller en bas
Gold, Silver & Bronze
avatar





ﮦ ÂGE : Vingt-neuf ans
ﮦ ACTIVITÉ : Gérante de la patisserie familiale
ﮦ CÔTÉ COEUR : Il n'y aura toujours que lui...
ﮦ MENSONGES : 3693
ﮦ DISPONIBILITÉ : Je suis là assez souvent pour être dispo
ﮦ A WINDFALL LANE DEPUIS LE : 30/01/2013

Tu ne sais jamais que le dernier baiser sera le dernier, tu penses qu’il y en aura plein d’autres, tu crois que tu as la vie, mais c’est faux.

I won't give up on us Even if the skies get rough I'm giving you all my love I'm still looking up.


one more night


MessageSujet: Re: Damen ✝ Everybody lies, lies, lies. It's the only truth sometimes Mer 7 Aoû - 19:25

Bienvenue, Tyler est un super choix, j'ai hâte de voir ce que tu vas en faire  
Bonne chance pour ta fiche  En cas de besoin n'hésite surtout pas  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Damen ✝ Everybody lies, lies, lies. It's the only truth sometimes Mer 7 Aoû - 19:29

Je me suis fait avoir Arrow JEREMY RE WELCOME ! Il fallait que je la refasse MOUHAHA
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Damen ✝ Everybody lies, lies, lies. It's the only truth sometimes Mer 7 Aoû - 19:32

merciiiii merciiii merciiiiiiiiiiiiiiii     
roh tu te rappelles de moi, jotaime calin 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Damen ✝ Everybody lies, lies, lies. It's the only truth sometimes Mer 7 Aoû - 19:34

comment t'oublier tu avais un avatar qu'on oublie pas en plus Mais Tyler est encore un meilleur choix.

Je suis trop fier d'être aimé   
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Damen ✝ Everybody lies, lies, lies. It's the only truth sometimes Mer 7 Aoû - 19:37

adam  c'est tyler quoi, tout simplement  
tu peux, c'est quand même MOI qui te dit ça quoi, la classe Arrow  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Damen ✝ Everybody lies, lies, lies. It's the only truth sometimes Mer 7 Aoû - 19:40

bienvenu parmi nous ♥️  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Damen ✝ Everybody lies, lies, lies. It's the only truth sometimes Mer 7 Aoû - 20:43

merci  
Revenir en haut Aller en bas
Gold, Silver & Bronze
avatar





ﮦ ÂGE : Vingt-neuf ans
ﮦ ACTIVITÉ : Gérante de la patisserie familiale
ﮦ CÔTÉ COEUR : Il n'y aura toujours que lui...
ﮦ MENSONGES : 3693
ﮦ DISPONIBILITÉ : Je suis là assez souvent pour être dispo
ﮦ A WINDFALL LANE DEPUIS LE : 30/01/2013

Tu ne sais jamais que le dernier baiser sera le dernier, tu penses qu’il y en aura plein d’autres, tu crois que tu as la vie, mais c’est faux.

I won't give up on us Even if the skies get rough I'm giving you all my love I'm still looking up.


one more night


MessageSujet: Re: Damen ✝ Everybody lies, lies, lies. It's the only truth sometimes Mer 7 Aoû - 21:58

Très bonne fiche, j'aime ta façon d'écrire j'ai donc l'honneur de te valider
Tu peux maintenant faire ta fiche de lien, tes demandes en tout genres,
flooder et surtout t'amuser
N'oublie pas de recenser ton avatar !
Have fun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





one more night


MessageSujet: Re: Damen ✝ Everybody lies, lies, lies. It's the only truth sometimes

Revenir en haut Aller en bas

Damen ✝ Everybody lies, lies, lies. It's the only truth sometimes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Homélies
» SEPTEMBER → « lies, lies, lies are beautiful »
» Lies are made to be discovered ₪ Lera & Jacek
» A Tale of Champions; 4ème Chapitre; Where Loyalty Lies
» Slander ans lies vs Gossip and lies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Goodbye Daylight :: RUNNING ON SUNSHINE :: at the end. :: Fiches de présentation-