AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Dim 11 Aoû - 16:38


Feeling Erylis Oaken


Les oiseaux volent haut dans le ciel mais il faut bien qu’ils redescendent parfois.


Etant né le 15 avril 1991, plus spécifiquement dans la chatoyante ville de New York, je suis de ce fait âgé(e) de vingt-deux ans. Ainsi, comme vous pouvez aisément le deviner, mon signe astrologique est Bélier. Je suis de nationalité américaine même si l'ont peut me trouver de sombres origines australienne. Si vous ne l'aviez pas encore remarqué je suis une fille. J'imagine que cela ne doit guère vous étonner.  Mes proches trouvent que j'ai une vague ressemblance avec Dianna Agron, c'est amusant n'est-ce pas ? La plupart du temps l'on me qualifie de gaffeuse, d'impulsive, excentrique, d'infantile, téméraire, dynamique, susceptible et un brin agressive. Ce qui me correspond d'ailleurs étonnamment bien. Depuis un peu plus d'un mois je suis amoureuse. A ce propos, je suis définitivement hétérosexuel et je l’assume. Puisque nous sommes au stade de se faire des confidences, je suis serveuse, bien qu'étudiante en psychologie et je dois avouer que cela me conviens parfaitement pour le moment. Ma devise c'est définitivement: i live very well with .



VOTRE SECRET ◮ « Maman est très malade », disait mon père. Malade. Oui, mais c'était bien plus profond que ça. Elle n'était pas heureuse, sa vie ne lui convenait pas, c'était presque flagrant, à son visage, à ses gestes et à sa façon de s'exprimer. Plus tard évidemment, j'ai bien compris que tout cela n'était l’œuvre que d'une dépression, ravageant toutes nos années de bonheur, passées en famille, à rire, à se serrer dans nos bras, à faire des biscuits le soir de noël...Je crois que son état a fait qu'à partir d'un certain moment, elle ne nous aimait plus assez pour continuer. J'aurais dû m'y attendre, en fait, mais j'étais encore trop jeune pour comprendre..A seulement onze ans, ce n'était pas étonnant. Ce soir là, je rentrais, à pied, chez moi après l'école, comme beaucoup d'enfants. Ma petite sœur avait cours de danse et notre père l'y avait directement emmené. J'étais donc seule, à passer la porte. Sur le sol, il y avait cette unique et belle chaussure à talon luisante, de ces paires que ma mère ne portait plus depuis longtemps..Une sorte de..d'espoir m'avait alors submergé. Peut-être allait-elle mieux ? J'avais relevé la tête, une ombre de sourire passant sur mon visage. Mais mon cœur s'était brisé à la minute où je l'avais vu..ce corps sans vie, attaché à la rambarde, se balançant d'avant, en arrière, d'avant, en arrière...Et son ombre, projeté sur le mur d'en face, faisant écho aux mouvements répétitifs, sans jamais s'arrêter. Mon cœur saignait sous elle et pourtant elle ne s'arrêtait pas de se balancer. Je ne sais toujours pas combien de temps est-ce que j'étais restée planter là, à observer ce joli papillon qu'avait été ma mère avant de sombrer, mais le bruit d'un moteur avait rugit derrière mon dos, la porte d'entrée toujours ouverte 'Kitty', avais-je pensé.Ma sœur ne devait pas voir ça, je ne l'aurais jamais permis. Sortant en courant, j'avais attrapé ce petit bébé encore innocent dans mes bras, l'emportant, loin, très loin, en espérant qu'elle ne connaîtrait jamais ce sentiment profond d'abandon. Je ne vous le cache pas, les mois suivant cet épisode ont été parmi les pires de mon existence. Mais..la vie est tellement éphémère, pleine de secrets, de mystères. Je ne pouvais pas me laisser abattre : je devais être là pour ma famille. Alors, à part les courts moments où je me retrouve seule avec mes pensées, je vais bien. J'ai décidé d'aller bien, depuis longtemps maintenant, bien que je ne parle jamais de tout cela à quiconque.



✎ Elle ne peut s'empêcher d'imaginer les pires scénarios en rencontrant quelqu'un, est-ce un pervers, un cannibale, un extraterrestre, un employé de la CIA ?  Bref, il lui en faut peu. ✎ C'est une véritable petite accro à la caféine, il lui faut sa dose minimum quatre fois par jour ✎ Lorsque les mauvais souvenirs resurgissent, elle se soigne grâce à l'alcool ✎ Elle n'apprécie que très peu les animaux, mis à part les poissons rouges, qui n'ont pas besoin d’énormément de soins ✎ Les mystères de l'esprit humain la fascinent ✎ Angoissée, elle a tendance à se mordre la lèvre inférieure ✎ Penser lui donne mal au crâne, ne pas penser lui rend la vie plus facile. ✎ Elle estime que son humour est son arme de séduction la plus efficace.





couleur préféré ◮ Vert.
 film favoris ◮ Titanic. Ne dites pas le contraire ; on a tous chialé comme des gamines de douze ans devant, quand Jack imite à la perfection un mister freez.
saison préféré ◮ Le printemps.
roman favoris ◮ Orgueil et préjugés.
style musical ◮ Rock, parce-que ça te donne la foi de bouger tes petites fesses.


chaud ou froid  ◮ Chaud.
fidélité ou infidélité  ◮ Fidélité, je pense.
mensonge ou vérité ◮ Les deux ?
ville ou campagne ◮ Ville. Y'a pas de réseau en campagne..
Jour ou nuit ◮ Je vis mieux la nuit, tel un chinchilla.




△  behind the computer ~
PRÉNOM OU PSEUDO ◮ Jade. ÂGE ◮ 666 ans SEXE ◮ VOLONTIER. OU AS-TU DÉCOUVERT LE FORUM ? ◮ Dans ma lettre d'admission à Poudlard.  QU'EN PENSES-TU ? ◮ C'était la guerre du feu pour le dénicher mais WOW, magnifique 8) VEUX-TU ETRE PARRAINE(E)?◮ Ouiii, s'il vous plait (a). FRÉQUENCE DE CONNECTIONS ◮ 7/7.  MOT DE LA FIN ◮ Je dirige un cartel de bébés chats.




Dernière édition par Feeling E. Oaken le Dim 11 Aoû - 20:29, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Dim 11 Aoû - 16:38


 
△ « Le passé ça compte pas, c’est le présent qui compte. Et rien d’autre... »


A long time ago in a galaxy far, far away.. ; Commençons par le commencement, pour une fois, je vais faire preuve d'une logique imparable : Je suis née le 15 avril 1991, à New York, dans une famille autrefois aimante, soudée et heureuse. J'ai d'abord goutté aux joies d'être enfant unique, avoir tout pour soi c'est d'un jouissif, avant d'être rejointe quelques années plus tard par ma jolie petite sœur, Ô combien adorable, qui me volait mes poupées barbies, les cassait, les perdait, et qui, accessoirement, bavait dessus. Retrouver les cheveux de sa barbie lac des cygnes gluant et dégoulinant, ça fait un choc au bulbe, croyez moi. Hélas, je ne pouvais m'empêcher de tomber, comme tous les autres, en admiration devant elle et le moindre de ses gestes. Comme toutes les sœurs du monde nous avions souvent des différents mais notre complicité n'en demeurant pas moins forte, bien qu'elle soit plus jeune que moi. Bref, la majeure partie de mon enfance a été heureuse, très heureuse, enfin avant que notre mère ne se mette à tout gâcher, même si ce n'était pas entièrement de sa faute, enfin bon, je ne reviendrais pas sur ce point. Après son suicide, j'ai passé l'année qui suivit mes onze ans dans l'échec scolaire, la déprime et la solitude, emplâtrant ma personnalité vive et loufoque entre quatre murs, mon deuil encore présent. Jusqu'à ce que je remarque que tout cela n'affectait pas que moi, mais aussi mon père, ma sœur, et que ma conduite n'arrangeait rien. Alors oui, je me suis réveillée. Deux trois claques mentales et j'ai avancé, je me suis relevée, consciente du fait que je ne pouvais pas éternellement déprimer. La « « moi » » d'avant, celle qui était toujours prête à entendre une bonne blague, qui répliquait dès qu'on lui lançait un pic et qui avait toujours le sourire aux lèvres, ne demandait qu'à revenir à la vie et je le lui ai permis, enfermant ma peine dans une petite boite que je ne ressors qu'à chaque anniversaire de la mort de ma mère, le 17 juin. J'ai donc repris du poil de la bête, remettant d'actualité mes études, lorsque j'entrais au lycée, ayant au passage quelques amourettes sans grande importance (aaah, ma version de l'amour, un prince galopant sur son cheval blanc, cheveux au vent, me prenant dans ses bras comme dans les dernières minutes d'un film à l'eau de rose..), choisissant de m'orienter vers des études sur l'esprit humain, autant pour me comprendre moi mais aussi pour comprendre les autres. Terminant mes années de lycée, à l'âge 19, j'ai pris la décision de déménagé à Chicago, ayant besoin de changer d'air et ayant été accepté dans une université enseignant la psychologie (provoquant disputes, rages, et crises de larmes entre moi et mon père). Bien entendu, comme toute étudiante dite « galerienne » de cette Terre, j'ai très vite dû me trouver un job, pour payer mon loyer et patatra. J'ai alors postulé dans un charmant petit restaurant, devenant alors l'employée (préférée, dans mes plus sombres fantasmes) de Neven Knowsley, et ça depuis maintenant trois ans. Au début, rien de très incongrue : une relation avec mon boss très simple, qui se résumait à de vague 'Bonjour'/'Au revoir', bien que, parfois, il nous arrivait d'échanger quelques réparties cinglantes. Mais voilà, allez savoir comment, ni pourquoi, mais ces trois derniers mois ont été différents. Un rapprochement amical, une complicité soudaine, des blagues vaseuses, ce qui ne manquait pas de faire piailler mes collègues, cette grosse bande de jaloux. Et pour séparer ma vie sentimentale de ma vie professionnelle, je dois être une sacrée merde : depuis un peu plus d'un mois, je crois, je pense et je suis presque sûre que je suis amoureuse de Neven, mon gros relou de patron qui ne manque pas de me faire travailler plus que la moyenne. Je ne sais pas comment tout cela va se terminer mais en tout cas je vais croiser les doigts pour ne pas finir enceinte et abandonnée. Enfin assez parlé de lui, c'est moi la star ici. Pour résumer, oui j'ai vécu un drame, oui ça a été dur, mais aujourd'hui je prends la vie comme elle vient, avec mes bugs mentaux, mes gaffes, mes éclats de rires, sans jamais trop me soucier des mauvaises choses. Parce-que seul le présent compte. 




Dernière édition par Feeling E. Oaken le Lun 12 Aoû - 17:28, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Dim 11 Aoû - 16:39

PREEEEEEEUM'S MA JADOU  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Dim 11 Aoû - 16:40

BWAAAAAH ! T'étais à l’affût en fait :$
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Dim 11 Aoû - 16:41

TROP. Tapis dans les dans les herbes hautes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Dim 11 Aoû - 16:42

Didi Agron  
Bienvenue charmante demoiselle  
Bonne chance pour ta fiche et en cas de besoin n’hésite surtout pas  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Dim 11 Aoû - 16:45

Neven, Comme un pokémon en fait..
AAAAAH, si tu aimes Didi' alors je t'aime aussi   thank you, pretty girl :$
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Dim 11 Aoû - 16:48

Je t'ai déjà avoué que je rêvais d'être un salamèche ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Dim 11 Aoû - 16:49


I GOT THE FEELING OUH OUH ! //PARPAING//
Bienvenu parmi nous jeune fille. Si tu as des bébés chats, on va s'entendre, je suis moi-même un adorable petit châton. Mrawou *se frotte contre les jambes de feeling*
En tout cas bon courage pour ta fiche ! Vous promettez de faire un joli duo vous deux. Et Didi Grongron est un super choix d'avatar.
Si tu as une question ou autre, n'hésite pas à venir me harceler ou à harceler un de mes collègue
P.S : Moi aussi j'ai eu ma lettre d'admission à Poudlard
En espérant te voir chez les petits pandas !
Love love ~

P.P.S : Salamèche
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Dim 11 Aoû - 16:57

J'aurais bien continuer la chanson mais hélas..la seule chose que je pourrais rajouter c'est 'OUUUH OUUUUH..'. Ben si tu es un bébé chat alors je t'adopte, je vais te transporter partout dans mon sac à main en lorgnant d'un mauvais oeil tout ceux qui s'approcheront de toi B*
Merciiiii ! Ouais on est Tic et Tac, Tintin et Milou, Sasha et Pikachu, les trois mousquetaires qui auraient jeté le dernier, tout ça tout ça ! Je sais je sais :$
DAKKEUDAK', j'accourais, cheveux au vent, vers vous !
PS : On les démonte nous, Harry Potter et compagnie.
PS2 : BANZAI.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Dim 11 Aoû - 17:00

Tu peux me harceler moi

Welcome to Neverland et bon courage pour ta fiche
Les louves sont bien plus belles que les femelles pandas
Si tu as besoin de quoique ce soit, n'hésite surtout pas. Question, interrogation, nous sommes à ta disposition
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Dim 11 Aoû - 17:00

Je rajouterais que le troisième mousquetaire avant de le jeter, on a quand même abusé de son corps. Logique  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Dim 11 Aoû - 17:05

Nikoko'; Me tentes pas, va :$ THAAAAANK YOUUUUU ! On dirait trop une citation de grand sage chinois  Okéééééé, vous êtes trop meugnooons, si j'ai le moindre problème j'viendrais pleurer, morve au nez, vers vous, PREUMIS  

Néné ; Bah euh, OUI, j'ai envie de dire évidemment, c'est après nous être rassasiés de lui que nous l'avons jeté dans un puits t'sé !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Dim 11 Aoû - 17:06

Façon il ne nous servait qu'à ça, honnêtement!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Dim 11 Aoû - 17:07

Et encore, il était paaaaas très savoureux hein..
PS : Arrêtes de pourrir ma fiche  :relou:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Dim 11 Aoû - 17:08

je pourris ta fiche (et ta vie aussi) si je veux d'abord, essayes pas de me donner des ordres B*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Dim 11 Aoû - 17:11

J'te réponds même plus, Obèseman :| Genre j'te dédaigne avec un joli mouvement de cheveux de pétasse okay ?  (<-- Aucun rapport mais j'avais envie de le mettre..)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Dim 11 Aoû - 17:12

Feeling E. Oaken a écrit:
J'te réponds même plus, Obèseman :| Genre j'te dédaigne avec un joli mouvement de cheveux de pétasse okay ?  (<-- Aucun rapport mais j'avais envie de le mettre..)
Cey mon poussiiiiiiiiin !!!  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Dim 11 Aoû - 17:13

IL EST A TOI LE PIOU PIOU ?  bon, je t'épouse quand ?  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Dim 11 Aoû - 17:14

http://www.youtube.com/watch?v=u3dmwXDL-90
Maintenant là tout de suite dans la seconde ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Dim 11 Aoû - 17:18

Meine geute, cette chanson me donne des frissons dans les jambes  
OUIIIII, fuck la cérémonie, je t'achèterais une belle voiture et woilà, on passe direct aux noces !  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Lun 12 Aoû - 10:51

OMG DIANNA    
Bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Lun 12 Aoû - 14:19

ET TOI NATALIE    elle est magnifique quoi !
THANK YOU VERY MUCH  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux. Lun 12 Aoû - 17:30

Tu te fais exploitée par ton patron, je tiens à te le signifier ... l'amour rend aveugle Rolling Eyes
La scène avec ta mère est joliment raconté, ça m'a beaucoup touché Arrow J'aime beaucoup ton personnage, et j'ai hâte de la voir évoluer en RP

Aussi, je te valide avec plaisir Je t'invite à aller recenser la jolie blonde sur ton avatar puis à aller remplir les fiches de sociabilité et de logement. Mais surtout et ... roulement de tambour je t'invite à aller choisir ton clan et à nous rejoindre dans notre petite gueguerre afin de mieux t'intégrer, en plus du parrainage dont je vais m'occuper

Mais surtout, amuses toi bien parmi nous
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





one more night


MessageSujet: Re: FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux.

Revenir en haut Aller en bas

FEELING ► Dieu, c'est un type hyper jaloux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Samurai Spirits Sen (Type-X²)
» [Sell] Chihiro type 3 perfect + OutRun 2 + OutRun 2 SP + MJ3
» [Deck Type 2] - Spread'em
» Seisou Kouki Strania (Type-X2)
» quel est le meilleur deck en type 2 selon vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Goodbye Daylight :: RUNNING ON SUNSHINE :: at the end. :: Fiches de présentation-