AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Devon ✙ La différence entre le sexe et la mort, c'est que mourir, vous pouvez le faire seul, et personne ne se moquera de vous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Devon ✙ La différence entre le sexe et la mort, c'est que mourir, vous pouvez le faire seul, et personne ne se moquera de vous. Ven 16 Aoû - 13:36



Devon Joseph Anakin Dawkins


C'est l'histoire d'un pingouin qui respirait par les fesses. Un jour, il s'est assis et il est mort.


Mon histoire a débuté le 1 avril 1978, dans une lointaine contrée prénommée Détroit, me dessinant comme un américain. Également d'origine argentines et irlandaises , 35 printemps se sont écoulés depuis, le temps coulant et défilant à une vitesse défiant toute imagination. Je me suis façonné, et je suis désormais apte à assumer une personnalité qui m'est unique, mêlée de qualités qui me subliment, à savoir que je suis généreux, charmeur, déterminé, loyal, passionné, fidèle, honnête, à des défauts qui m'assombrissent, à savoir que je suis excessif, égocentrique, impulsif, extraverti. Vous endormir, ou vous faire fantasmer sur un physique que des mots ne pourront véritablement esquisser dans votre esprit, serait vous faire du tort, ainsi je me contenterais de dire que je ressemble étrangement à Misha Collins. Je suis donc bien un homme. Vous ne l'aviez pas deviné ? Ma vie amoureuse est chaotique, mais je sais aujourd'hui m'intéresser aux femmes et je suis épanoui. D'ailleurs, je suis en amoureux, depuis quelques temps à savoir quelques semaines, ce qui interfère dans ma vie professionnelle. Je suis en effet développeur de produits cosmétiques et de produits de charmes, dirigeant de ma propre entreprise. En conclusion, et après ce petit retour sur moi-même, je pense être i live very well with.



Votre Secret
Le mensonge, une chose que Devon ne supporte pas. Mais pire que cela, c'est qu'on lui mente qui est insupportable. Il peut en ressortir une âme rancunière, désireuse de venger l'affront fait par le mensonge. Si un proche venait à le trahir, dites-vous bien que s'il commence par être abattu, il reprendre vite le dessus et ne souhaitera qu'une chose : vous montrer que lui aussi peut se battre avec des armes telles que les mots et qu'il gagnera parce que lui, aura été honnête. Un petit mensonge, bien sûr, lui fera simplement froncer les sourcils et il passera sur cela, ignorant la chose. Non, ce sont des mensonges destructeurs qu'il faut se méfier, de ces mensonges que les gens racontent pour se rapprocher de lui et de son argent, ceux-là, il ne les laisse pas passer, mieux encore, il renvoit l'ascenseur à leurs auteurs, leur prouvant qu'en prêchant le vrai, on peut faire tout aussi mal.

Lui, avoir un secret ? Regardez-le, il a l'air si innocent ... mais il y a bien une chose qu'il garde pour lui. Ce n'est rien de grave rassurez-vous, enfin rien de méchamment grave, c'est plutôt quelque chose de ... médicalement grave. C'est une chose qu'il ne veut pas ébruiter, plus encore, c'est une chose qu'il est le seul à savoir en dehors de son médecin. Les maladies héréditaires à l'issue fatale vaut mieux les garder pour soi quand on est maintenant à la tête d'une petite fortune ! Quelle maladie ? Jouons aux devinettes. Elle porte le nom d'une professeur en sciences politique, auteur de Le Choc des civilisations. Bah quoi ? C'était drôle de vous voir chercher sur votre navigateur quel était ce bonhomme ! Il n'a encore manifesté aucun symptôme mais étant porteur de la maladie, il ne se fait pas d'illusion, ça ne saurait tarder.


Tics & Habitudes
ﮦ Il participe activement à une association au Kenya, pays de son coeur. ﮦ Il aime trouver sa conquête de la nuit dans les magasins de parfumerie, son endroit de prédilection lorsqu'il s'agit de charmer une demoiselle. ﮦ Il possède un QI plus élevé que celui de la moyenne mais, malgré cela, n'aimant pas l'autorité il a arrêté ses études plutôt tôt. ﮦ C'est un fan inconditionnel de rock et des groupes mythiques telles que Queen, Gun's Rose, AC/DC ou encore Nirvana. ﮦ Il connait la plupart des chansons de Franck Sinatra, car sa grand-mère maternel ne cessait de l'écouter lorsqu'elle venait à la maison le garder. ﮦ Il aime Noël plus que toutes les autres périodes de l'année. Les couleurs, les odeurs, les bruits, tout l'enchante. ﮦ Il joue particulièrement bien au poker et au billard. Ne pariez jamais contre lui, vous perdriez. ﮦ Il mange vraiment n'importe quoi mais, fait beaucoup de sport pour entretenir sa forme. ﮦ Durant les fêtes de noël, qui sont ses préférées, il aime enfiler son costume de père noël et sortir de sa hotte des cadeaux dans les orphelinats de Chicago. ﮦ Sa couleur préférée est le mauve. ﮦ Son film favori est "Le magicien d'oz". ﮦ Son roman préféré est "Si vous rencontrez le Bouddha sur la route, tuez-le." ﮦ Ecoute du rock. ﮦ


De l'autre côté du Miroir
PRÉNOM OU PSEUDO ◮ Amaaranth. ÂGE ◮ 3 ans mais je suis précoce.   SEXE ◮ tous les jours c'est bon pour la santé /PAN/ OU AS-TU DÉCOUVERT LE FORUM ? ◮ telle la sauterelle je sautais d'herbe en herbe avant de trouver la plus verte de toute Arrow .  QU'EN PENSES-TU ? ◮ I love you . VEUX-TU ETRE PARRAINE(E)?◮ mmmh ... je vais me débrouiller au pire j'aurai des gens trop seks à embêter  . FRÉQUENCE DE CONNECTIONS ◮ 3,5/7.  MOT DE LA FIN ◮ HAKUNA MATATA. (j'vous vénère, Hepburn pour le modèle puis OUAT cast puis  )


Code:
<taken>Misha Collins</taken>  ﮦ <pseudo> Devon J. Dawkins</pseudo>



Dernière édition par Devon J. Dawkins le Lun 9 Sep - 16:11, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Devon ✙ La différence entre le sexe et la mort, c'est que mourir, vous pouvez le faire seul, et personne ne se moquera de vous. Ven 16 Aoû - 13:36







C'que je veux dire c'est que la famille c'est inévitable, c'est comme les impôts ou la mort.

« C'est moi qui fait le monstre et toi la fille perdue sur l'île ! » Proclama Devon en croisant les bras. Il s'assit par terre rigolant soudainement en imaginant son cousin jouer la princesse en détresse, déguisé pour l'occasion. Sa mère lui avait toujours répété qu'il était une jeune personne très joyeuse et qu'il fallait qu'il garde ce trait de caractère, car dans la vie la chose la plus importante était d'être heureux. L'enfant ne suivait pas toujours les directives de sa mère mais l'écoutait toujours attentivement, avide de connaissances et d'histoires comme elle en racontait souvent aux deux enfants. « Pourquoi c'est moi qui doit faire la fille ? » Le plus petit cria ça comme si c'était la pire chose qu'on lui ait jamais demandé de faire tout en ajoutant un peu plus de boue sur son visage, comme une tenue de camouflage. Le plus grand des deux se redressa. « Parce que je suis plus grand et que c'est moi qui décide. » Énonça-t-il comme une évidence. « On pourrait être tous les deux des garçons , je vois vraiment pas où est le problème. » Borné, Devon se mit en quête de la barrette qu'il avait pensé à prendre avec lui pour l'occasion, l'empruntant à sa mère très certainement sans son accord. Il tenta de la placer sur la tête de son cousin. « T'es pas drôle. Arrête. On va pas avoir le temps de jouer si tu c'ntinue ! » Son cousin leva les yeux au ciel et pestant, se laissa faire. Il aurait du s'en douter, il perdait toujours à ce jeu-là. Devon savait obtenir ce qu'il voulait et n'hésitait pas à se montrer violent si on lui refusait ce à quoi il aspirait. C'était sans doute l'influence de son frère de quatre année son aîné, son seul modèle qui était bien souvent entrain de se bagarrer avec le voisin. Le petit ne comprenait jamais pourquoi sa mère faisait tant de manières pour l'habiller avec un beau pantalon et à le coiffer alors que son frère, Woody pouvait garder son pantalon de la veille. Selon lui c'était injuste. De toute manière, leur mère perdait son temps, Devon adorait salir ses beaux vêtements et surtout, imiter son frère, une habitude qui lui vaudrait bientôt de n'avoir pour amis que quelques garçons bagarreurs. « C'est bon là ? » Le plus petit des cousins grimaçait vaguement en regardant son cousin s'affairer à le rendre « joli ».  Il n'avait aucune envie d'être la fille en détresse mais connaissant son cousin il savait que la discussion serait inutile. Devon était beaucoup trop tête de mule pour qu'il puisse avoir une chance d'échapper au jeu de rôle. « T'es très belle Zazou. » Devon rigola et rajouta un peu plus de boue sur son visage, prenant son rôle de monstre très à cœur. « Arrêtes de m'appeler comme ça, j'suis pas un oiseau. »  Le plus grand continua à se barbouiller le visage ignorant le grognement de mécontentement d'Azariah. « Tu ferais mieux de courir parce que moi je m'en fiche, si tu fais rien, je vais t'tomber dessus ! » Zazou commença alors sa course effréné en direction de la maison, prenant très au sérieux la menace de Devon qu'il savait prêt à tout pour gagner son jeu. Très vite, son cousin courut à sa suite hurlant comme un indien devant le regard de sa mère, désespérée d'avoir à laver ces deux petits monstres le soir-même.


« On dit que près du vieux phare abandonné, en haut du rocher le plus pointu d'Ecosse se tiendrait une créature. Personne ne l'a vu. Tout du moins personne d'encore vivant pour en témoigner. On raconte aussi que la bête veillerait à ce que jamais personne n'accoste sur ses rivages. On la dit si monstrueuse que même les plus braves s'enfuyaient devant elle. » Commença l'adulte d'un ton mystérieux en observant les deux enfants qui se tenaient devant elle, assis à même le sol. Tous les deux étaient captivés parce que racontait la femme, délaissant leur tartine de pain qui devait leur servir d’en-cas avant le dîner. « Le phare colossal, solitaire et privé de lumière depuis bien des temps ne serait rien d'autre que le haut d'un sépulcre construit non loin. Un sépulcre que le monstre connaît bien. Auquel il veille. Il aurait été édifié- » Mais avant que la femme puisse finir sa phrase, une petite voix l'interrompit. « C'est quoi un séprucle ? » Le plus grand avait levé haut la main pour poser sa question. « Un sépulcre Devon c'est un sorte de tombe. Et celui-ci est un vilain tombeau. Vilain et confidentiel. » Le second enfant étira le bras et la mère anticipa la question. « Confidentiel veut dire que c'est un secret, que personne n'a le droit de le divulguer, de parler de son existence ni même de le citer. » Un silence s'installa sans que rien ne vienne plus interrompre le récit. Souriant alors, la femme reprit son histoire. « C'était ainsi : sous le phare que l'érosion avait commencé à ronger, d'apparence pittoresque et calme, simplement envahi par les lierres et les nidations d'oiseaux migrateurs se cachait un lieu mystérieux, connu de presque personne … Lorsque le ciel devient noir, que le soleil a disparu à l'horizon, la bête surgit des profondeur et se faufile hors de sa tanière. Quand la brume gagne les plus hauts rochers, cachant le phare à la vue des bateaux, elle arpente le rivage, guettant, l'air menaçant les contours de l'île. » En un bond, qui surprit le plus candide des deux tandis que le second restait captivé par le récit, la mère se mit sur ses deux pieds et commença à longer la pièce laissant traîner ses pieds, dans un raclement sinistre. « Brandissant un trident. » Dit-elle en mimant le geste. « Le monstre défit quiconque d'accoster sur  son île et de l 'affronter dans un combat sans pitié. » De manière particulièrement théâtrale, lentement, la femme descendit à la hauteur des deux garçonnets qui buvaient ses paroles attendant la suite, les yeux pétillants. « On dit que des merveilles y sont cachés. Mais on dit aussi qu'il y a bien longtemps, un homme les a découvertes mais l'avarice et l’appât du gain eurent raison de la vie de sa jeune et belle fiancée qui l'avait envoyé cherché le plus beau des trésors pour leurs noces. Il fut maudit. Depuis ce jour, chaque nuit et pour l'éternité restante, il fut contraint de garder ces merveilles qu'il avait tenté de dérober se transformant peu à peu en monstre. » La phrase à peine achevée, elle se rua sur les deux enfants cherchant à les chatouiller de toutes les manières possible. Fièrement, l'aîné des deux enfants se dégagea de l'emprise de sa mère et regarda son cousin se débattre. « Moi en tout cas, j'ai compris la leçon ! » Dit-il en hochant la tête vigoureusement. Sa mère se redressa, le regardant en souriant. « Et quelle est-elle ? » Devon bomba le torse et regarda tour à tour sa mère et son cousin. « Les filles, ça apporte que des problèmes. » Annonça-t-il comme si c'était là une pure évidence. Sans attendre la moindre réponse, il attrapa son cousin par la manche et l'entraîna vers la cuisine. « Viens, j'ai faim. »



*** 



« Devon, reviens je t'en prie. Devon ... » Le jeune garçon courrait sans s'arrêter. Il ne savait pas vraiment où il se dirigeait ni même jusqu'où il comptait aller. Il voulait juste partir. Partir loin et ne pas revenir. Il ne voulait plus entendre parler de sa mère. Il ne voulait plus entendre parler de quoique ce soit. C'était trop. On venait de lui prendre trop. Et tout ça, c'était sa faute à elle. Si il n'avait pas été la chercher alors qu'elle noyait son chagrin dans un bar miteux ils n'auraient jamais eu cet accident. Son frère serait toujours vivant. C'était elle la cause à tout ça. Sa petite-amie qui avait été irresponsable. Et leur mère dans tout ça … c'était elle, qui avait déclenché la crise d'alcoolisme de sa belle-fille. C'était elle qui s'était montrée mesquine et refusait que Woody voit sa petite-amie. Sans ça, sans ses règles débiles et ses interdits inutiles, il serait encore là. Et sa petite-amie ne serait pas dans le coma. C'était de leur faute, à toutes les deux. Woody rigolait toujours quand Devon s'esclaffait sur le fait qu'une fille apporte toujours des problèmes et qu'il valait mieux ne pas les garder trop longtemps. Il ricanait. Pourtant, il avait raison. Il en était certain maintenant. Les filles, les femmes, elles n'emmenaient que des problèmes avec elles. Les filles, les femmes, c'était beau, c'était bien mais ça ne devait pas être permanent. Il courrait, pour tout ça, parce qu'il ne voulait pas pleurer. Il courrait, pour échapper à ça, parce que son frère était parti. C'était définitif, sans appel. Il était mort et Devon allait devoir faire face à sa solitude. Il savait maintenant que rester auprès de sa mère lui serait impossible. Il devait partir. Il demanderait peut-être à Azariah s'il pouvait l'accueillir dans son petit appartement, pour quelques temps. Le temps pour lui de retomber sur ses pieds, de trouver un boulot, d'arrêter les études. Il était majeur maintenant, il pourrait bien se débrouiller seul. Il savait y faire. Il avait le talent de la langue et le charme adéquat. Il trouverait bien.




Comme l'a dit une fois quelqu'un... Il y a une différence entre un échec, et un fiasco. Un échec, c'est tout simplement une absence de succès. N'importe quel crétin peut aboutir à un échec. Mais un fiasco, c'est un désastre d'une envergure légendaire. Un fiasco, c'est un conte populaire qui fait son chemin d'une oreille à l'autre ; et qui donne aux autres l'impression d'être plus vivant, parce que ce n'est pas à eux que s'est arrivé.

« On va où là comme ça. » Il tourna la tête vers la belle blonde qui agrippait le volant, les yeux rivés sur la ligne continue de l'autre côté du pare-brise. Il haussa un sourcil, se demandant ce qui lui prenait. « Euh … On rentre à la maison. » Enonça-t-il en reposant le regard sur son livre bien entamé. Ils ne comprenait pas le pourquoi de cette interrogation surtout qu'ils en avaient largement discuté au cours du dîner. « Non. Je veux dire, nous deux. » Devon fixa son regard sur le visage emprunt d'un certain stress de sa petite-amie. Il soupira sans même essayer de retenir son geste. Il savait que la conversation arriverait. Un jour ou l'autre. Il espérait juste que cela se fasse plus tard que tôt. Il n'était pas près à en parler parce qu'à coup sûr, ça ne finirait pas comme il l'avait espéré. La soirée avait pourtant bien commencé. Il avait entraîné Hope dans un bon restaurant, lui avait même offert de quoi orner son cou étiré et doux. Ce n'était pas comme ça que la journée aurait du se finir. Il préférait de loin un lit soyeux et une femme prête à se faire aimer. Mais c'était prévisible. Hope était prévisible. Depuis deux mois qu'il l'avait rencontré, il connaissait chacun de ses faits, anticipait ses actes. Elle était douce, gentille, un peu naïve et trop amourachée de lui. Elle ne méritait pas qu'il la jette ainsi. De son côté, les jeux étaient faits. C'était la même routine. La même voie empruntée pour chacune de ses conquêtes. Il avait l'âge où il cherchait plus la stabilité mais il restait tout autant indépendant. Il ne voulait pas de responsabilités trop grandes, il ne voulait pas avoir à faire un plan sur dix ans. Et c'était ce qu'allait entraîné le début de discussion qu'Hope avait lancé. Il allait devoir en finir. Comme avec chacune des femmes qui passaient par ses draps. Chacune des femmes qui se faisaient trop envahissantes, trop pressantes et qui, bien sûr, posaient la question de trop. Alors, où ils allaient, tous les deux ? Droit dans le mur. Il le savait. Il ne pouvait simplement pas lui dire. Pas maintenant. Il avait besoin de sa compagnie encore un peu. Demain allait être la date anniversaire. Il ne l'avait jamais passé seul. Toujours avec une femme, ou deux. Toujours en présence de quelqu'un d'autre, pour ne pas y penser, pour ne pas pleurer. Il avait Hope. Il devait la garder au moins jusqu'à ce que la date soit passée et qu'il n'est plus à songer à son frère. Devon avança sa main, la posant délicatement sur le bras tendu de sa compagne. Il caressa sa peau diaphane, laiteuse, immaculée de toute cette rage et cette haine qui habitaient le jeune homme depuis dix années. Les effluves florales d'Hope envahissaient l'espace, ne lui amenant plus aucun plaisir, aucune saveur. Il était simplement hermétique et brisé. Il se sentait trahi et blessé par les femmes depuis la disparition de son frère. Il voulait rassurer son amie mais ne réussit qu'à esquisser une grimace qu'elle ne perçut pourtant pas. « Hope … pourquoi cette question ? Ne peut-on pas simplement avancer à notre rythme ? » Il ne savait pas comment répondre comment lui demander de patienter encore jusqu'à ce que, lui, mette un terme à tout ça. « Non, on ne peut pas. Je dois savoir Devon. Je dois savoir si je perds mon temps. » Elle la regarda, les yeux remplis de larmes qui ne l'émurent même pas. « Tu passes plus de temps avec tes inventions et tous ces accessoires de sexe qu'avec moi. Je dois savoir. » Et là, il ne pouvait plus ne rien dire. Il devait être honnête. Hope l'était elle et c'était bien la seule marque de respect qu'il pouvait lui offrir. « Je suis désolé Hope. Je ne peux pas. » C'était fini. Il pouvait pas lui dire ce qu'elle voulait entendre. Elle n'avait plus rien à espérer de lui. Elle arrêta la voiture et le fixa une dernière fois. « Moi aussi, je suis désolée. » Elle l'embrassa et sortit aussi simplement de la voiture. Sans plus de mots, sans chercher à protester ni insister. C'était fini. Il était seul. 

« Debout cousin, c'est l'heure de la chasse ! » Brailla-t-il aussi fort qu'il put balançant la couverture qui recouvrait Devon au pieds du lit. Il n'attendit rien de plus avant d'ouvrir les rideaux qui laissèrent percer les rayons du soleil, déjà haut dans le ciel. Il prit le tas de vêtements posés en vrac à même le sol et les balança sur son cousin en ricanant. Celui-ci commença par grogner. Ce n'était pas l'heure, pas encore. Il s'était couché tard. Il méritait son cota de sommeil. A tâtons, il saisit alors son oreiller et le plaqua sur son visage, entraînant dans un même mouvement la lampe de chevet qui tomba au sol dans un grand fracas. Non, il ne se lèverait pas, n'en déplaise à Azariah. Mais son cousin n'avait pas dit son dernier mot et sourit sans pouvoir se retenir. Sortant de derrière son dos  un objet particulièrement froid, il n'attendit pas plus et lança le tout sur le dos de Devon particulièrement à découvert. « Aaaaah ... » Son hurlement eut le mérite de finir de le réveiller. Il se redressa à une vitesse folle et tenta de frotter son dos, retirant les glaçons en sautillant. « Monstre, sans cœur. » Azariah sourit de toutes ses dents, fier de lui. « J'avais dit debout cousin. » Devon lui jeta un regard sombre et saisit ses vêtements dans un mouvement faussement rageur. « Tu finiras vieux, édenté et seul. » Son cousin continua à sourire tout en le suivant du regard. « Comme ça nous serons deux. » L'aîné lui tira la langue et disparut dans la salle d'eau. Sans plus de cérémonie, Zazou s'assit sur le lit en regardant au dehors. Il attendit que son cousin revienne, le sachant capable de fuir par derrière pour échapper à ce qui l'attendait aujourd'hui. Il avait une boutique à faire tourner et des jeunes femmes à séduire, ce n'était pas le moment de partir en douce. Azariah tenait à ce qu'il y assiste, depuis que Devon lui avait offert des parts dans son entreprise, il faisait tout pour que celle-ci tourne à plein régime. Si on rajoutait à cela le fait qu'à chacune des présentations se trouvaient de charmantes créatures a qui il aimait montrer sa maison, il ne pouvait décemment pas laisser Devon tout gâcher. « Dépêches-toi un peu. Je suis pas venu de Jacksonville pour t'entendre râler. Aujourd'hui tu dois sourire et présenter le nouveau produit alors enfile des vêtements repassés, mets de l'eau de Cologne et monte dans la voiture. » Il entendit des grognements étouffés précédés par un bruit sourd. Devon venait sans doute de sympathiser avec l'armoire. Azariah ricana. Depuis huit jours que son cousin n'avait plus eu personne dans son lit, il semblait désorienté et un peu bougon. Hope avait une bonne influence sur lui et il désespérait que son grand idiot de cousin parvienne à mettre la main sur la femme qui saurait le faire filer droit pour le reste de ses jours. Intérieurement, il espérait que ce jour arriverait où Devon serait enfin heureux en ménage et se stabiliserait vraiment. Extérieurement, il s'en fichait et rigolait même de la solitude de son cousin. Les démonstrations d'affections entre eux, ce n'était pas ça. Malgré les quatre années de cohabitation qu'ils avaient eu à la suite de l'accident de Woody, jamais ils n'avaient paru plus proches qu'avant. C'était bien évidemment faux et les chamailleries étaient toujours de mises entre eux. Ils pouvaient presque ressembler à des frères si l'évocation du mot en lui-même ne chagrinait pas Devon. « Eh le nain, c'est toi qui tenait à y aller alors debout au lieu de lésiner. » Le dit cousin était sorti de la pièce et observait Azariah d'un air goguenard. Celui-ci leva les yeux au ciel. « C'est l'hôpital qui se fout de la charité ... » Et suivit Devon en direction du garage. Il le rattrapa et reprit ses clés de voitures que l'aîné avait subtiliser de manière discrète. « Et tu remarqueras que ça fait un bon bout de temps qu'on fait la même taille, cousin ! » Tous les deux continuèrent ainsi de se chamailler jusqu'à ce qu'ils soient devant la boutique qui accueillerait leur présentation.


*** 


« Bonjour, je ne crois pas que l'on se connaisse. »  Il tendit une main vers l'inconnue, souriant franchement. Il l'avait remarqué un peu plus tôt alors qu'il achevé son discours de présentation et n'avait pas manqué d'être sous le charme. C'était une belle créature, une brune mystérieuse et qu'il aimerait particulièrement connaître. « Devon Dawkins. »  Dit-il en serrant sa main. La présentation était peut-être superflue. Ils étaient tout de même là pour présenter ses produits, à son nom et il s'était présenté plus tôt devant la dame en question via le podium installé. Il ne la quittait plus des yeux. C'était plus fort que lui. Cette femme l'intriguait. Il voulait la connaître vraiment, sincèrement. Une chance, une malchance pour elle, il n'en démordrait pas. Il devrait la séduire. C'était humain, c'était naturel et c'était toujours de cette façon qu'il les prenait. Belles, mystérieuses et attirantes. Un choix que son inconscient faisait pour lui. Il voulait la connaître. Il voulait l'entendre. Qu'elle réponde vite. Son sourire engageait dans ce sens. Il était prêt pour de nouvelles rencontres. Il en avait besoin. « Lorena Conti. »  Qui sait, il ne serait pas seul à la date anniversaire. « C'est un plaisir de vous rencontrer et un ravissement. » 




Dernière édition par Devon J. Dawkins le Lun 9 Sep - 16:14, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Devon ✙ La différence entre le sexe et la mort, c'est que mourir, vous pouvez le faire seul, et personne ne se moquera de vous. Ven 16 Aoû - 13:39

MISHA Je te vénère réellement à vie

finalement il nous faudra quand même un lien avec Logan, par principe Arrow Toujours est-il que WELCOME ABOARD

Si tu as besoin de quoique ce soit, tout et n'importe quoi, n'hésite surtout pas
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Devon ✙ La différence entre le sexe et la mort, c'est que mourir, vous pouvez le faire seul, et personne ne se moquera de vous. Ven 16 Aoû - 13:54

J'aime être vénérée.  NAAN mais je vais me saboter toute seule mais c'est Lorena qui m'a bien gentiment amené Misha, autrement ... je n'aurais même pas su qui prendre.
Avec Logan le lien s'impose maintenant ! Mais je renonce pas aux deux autres non plus  Mais pourquoi a-t-il fallu que tu choisisses ces avas là, ils sont trop parfaits tous tes persos.  

Eheh, merci en tout cas et je n'hésiterai pas à venir te harceler voir.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Devon ✙ La différence entre le sexe et la mort, c'est que mourir, vous pouvez le faire seul, et personne ne se moquera de vous. Ven 16 Aoû - 13:56

Tu vas l'être
Ah Lorena est donc la fameuse femme de ta vie Magnifique Et bien elle a des goûts parfait

Mais trop dean et castiel Ah je t'offre les trois sur un plateau d'argent Parce que ... ce sont mes trois chouchous J'ai un sens du goût parfait

N'hésite surtout pas. Tu verras que j'adore harceler également, je suis connu pour cela
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Devon ✙ La différence entre le sexe et la mort, c'est que mourir, vous pouvez le faire seul, et personne ne se moquera de vous. Ven 16 Aoû - 14:25

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Devon ✙ La différence entre le sexe et la mort, c'est que mourir, vous pouvez le faire seul, et personne ne se moquera de vous. Ven 16 Aoû - 14:39

HELLOOOOO ET BIENVENUE GENTIL MONSIEUR
*fait coucou au gif*  

J'aime pas ton origine, mais ton métier m'a provoqué un fou rire alors tu es tout pardonné Arrow Mais j'aime bien ton avatar il a une tête sympa et chaleureuse...

Vu que Skyler est absente je vais jouer son bras droit (personne ne m'a élu, mais voilà !) Tu devrais rejoindre les pandas parce qu'on est cool, les Félins ils ont mauvaises haleines et les loups... euh... bah les loups, c'est si t'aime pas les pandas en fait (propagande de malade mdr)

Bref, bonne chance pour ta fiche, je te laisse le prospectus si tu veux devenir un panda qui ont vachement la classe parce qu'on balaise et tout et tout...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Devon ✙ La différence entre le sexe et la mort, c'est que mourir, vous pouvez le faire seul, et personne ne se moquera de vous. Ven 16 Aoû - 15:38

MISHA MISHA MISHAAAA CASTIEL                  Tu es obligé de me réserver un lien Arrow

Bienvenue parmi nous   

Et n'écoute pas l'élite des pandas, les loups sont cools, les loups sont fidèles, les loups ont la classe, rejoins nouuus    
Revenir en haut Aller en bas
Gold, Silver & Bronze
avatar





ﮦ ÂGE : 24 ans
ﮦ ACTIVITÉ : Officieusement, elle est barmaid, en réalité, elle est stripteaseuse
ﮦ CÔTÉ COEUR : Le coeur pris par des sentiments contradictoires
ﮦ MENSONGES : 4154
ﮦ DISPONIBILITÉ : Disponible ♥
ﮦ A WINDFALL LANE DEPUIS LE : 01/03/2013

one more night


MessageSujet: Re: Devon ✙ La différence entre le sexe et la mort, c'est que mourir, vous pouvez le faire seul, et personne ne se moquera de vous. Ven 16 Aoû - 16:12

Ethan D. Usami a écrit:
Vu que Skyler est absente je vais jouer son bras droit (personne ne m'a élu, mais voilà !) Tu devrais rejoindre les pandas parce qu'on est cool, les Félins ils ont mauvaises haleines et les loups... euh... bah les loups, c'est si t'aime pas les pandas en fait (propagande de malade mdr)

Bref, bonne chance pour ta fiche, je te laisse le prospectus si tu veux devenir un panda qui ont vachement la classe parce qu'on balaise et tout et tout...
Je t'aime ! calin


Bonjoooooour  
Bienvenue sur omn et bon courage pour ta fiche !
Si tu as la moindre question du coup n'hésite pas, nous sommes là pour ça.
Ton avatar est over méga canon. Enfin ... J'adore Misha quoi
Breeeeef.
Je plussoie Ethan du coup. Sauve l'humanité : rejoins les pandas.
Love love ~

_________________
WATCH OUT FOR THAT BITCH CALLED KARMA
La souffrance peut occuper une telle place qu’on en oublie le bonheur. Parce qu’on ne se rappelle pas avoir été heureux. Et puis, un jour, on ressent quelque chose d’autre, ça nous fait bizarre, seulement parce qu’on n’a pas l’habitude, et à ce moment précis, on se rend compte qu’on est heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gold, Silver & Bronze
avatar





ﮦ ÂGE : Vingt-neuf ans
ﮦ ACTIVITÉ : Gérante de la patisserie familiale
ﮦ CÔTÉ COEUR : Il n'y aura toujours que lui...
ﮦ MENSONGES : 3693
ﮦ DISPONIBILITÉ : Je suis là assez souvent pour être dispo
ﮦ A WINDFALL LANE DEPUIS LE : 30/01/2013

Tu ne sais jamais que le dernier baiser sera le dernier, tu penses qu’il y en aura plein d’autres, tu crois que tu as la vie, mais c’est faux.

I won't give up on us Even if the skies get rough I'm giving you all my love I'm still looking up.


one more night


MessageSujet: Re: Devon ✙ La différence entre le sexe et la mort, c'est que mourir, vous pouvez le faire seul, et personne ne se moquera de vous. Sam 17 Aoû - 10:14

Misha
Choix de dingue !!!!!! Bienvenue parmi nous
Bonne chance pour ta fichette, en cas de besoin n'hésite surtout pas nos boites mp sont là pour ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Devon ✙ La différence entre le sexe et la mort, c'est que mourir, vous pouvez le faire seul, et personne ne se moquera de vous. Sam 17 Aoû - 10:38

Nik ... je vois ton petit manège, on ne touche pas à Lorena ou je mords !  Bon mais c'est vrai qu'elle a des goûts parfaits, c'est pas ma faute si je suis parfait #zbaff.
Ah, connu pour harceler ? Je croyais que tu étais connu pour être fouetté moi ? Non, pardon j'ai rien dit, pas taper.  

Merci Ariel.

*fais de grands signes à Ethan*
Ouip, t'as vu il a classe son métier hein ? Arrow 
Les Pandas domineront le monde ... un jour, mais pas demain, ils ont un bambou à grignoter. Never say no to Panda. Et les pandas ils sont violents d'abord èé (sisi j'te jure, même qu'ils vendent du fromage !) z'avez pas un pitit animal tout pacifique ... bon bon, je choisirai le club qui aura le plus de jolies damoiselles alours !  
Merci sinon *-*

Alona, je la trouve tellement mimi.  Et j'allais dire la même chose, il nous faudra un lien. Puis les loups ... nan en fait, j'ai aucun truc vaseux à dire sur eux. C'est vrai que c'est cool ces bêtes-là, j'en ai même un à la maison (pour vrai!)  Mais je ne ferais de faux espoirs à personne, non non, j'attends de voir plus de colporteurs pour me décider.  

GEMMA  Ça c'est un bon point pour que les pandas soient ma nouvelle maison.  Merci en tout cas et je n'hésiterai pas à enquiquiner tout le monde si j'ai une question.  

Jen  ... pas de commentaire sur ce choix sublime qu'est la belle blonde !  Merci pour l'accueil.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Devon ✙ La différence entre le sexe et la mort, c'est que mourir, vous pouvez le faire seul, et personne ne se moquera de vous. Sam 17 Aoû - 11:48

Devon J. Dawkins a écrit:
Nik ... je vois ton petit manège, on ne touche pas à Lorena ou je mords !  Bon mais c'est vrai qu'elle a des goûts parfaits, c'est pas ma faute si je suis parfait #zbaff.
Ah, connu pour harceler ? Je croyais que tu étais connu pour être fouetté moi ? Non, pardon j'ai rien dit, pas taper.  
Aucun risque, j'ai déjà assez de femmes autour de moi :siffle:dont une qui devient très jalouse alors

Mais qui lance des rumeurs pareilles? :64:Tu as de la chance d'avoir une bouille pareille
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Devon ✙ La différence entre le sexe et la mort, c'est que mourir, vous pouvez le faire seul, et personne ne se moquera de vous. Sam 17 Aoû - 18:12

Re-bienvenue officiellement ! (La CB, ça l'est pas assez à mon goût).

Bon, j'ai pas eu le temps d'aller te parler de ce lien en partie invités, mais si ça t'intéresse, tu peux me MPotter sans problème.
Et excellent choix d'avatar, Misha est
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Devon ✙ La différence entre le sexe et la mort, c'est que mourir, vous pouvez le faire seul, et personne ne se moquera de vous. Dim 18 Aoû - 11:11

Bienvenue parmi nous  Je suis arrivée à la bourre partie invitée mais oh my god RESERVE-MOI UN LIEN    
Bon courage pour ta fiche  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Devon ✙ La différence entre le sexe et la mort, c'est que mourir, vous pouvez le faire seul, et personne ne se moquera de vous. Jeu 22 Aoû - 10:11

Aurora,  il faut que je te mpotte oui oui ! Merci en tout cas !

NATALIE puis une louve à ce que je vois ! Bref, bien sûr que je te réserve un lien ! & puis merci.  

(appel désespéré aux grands chefs qui font ... un peu peur ! Arrow )
serait-il possible d'avoir un délai de quelques jours, imprévu famille et je n'ai pas trouvé la motivation d'écrire ces jours-ci, il va donc me falloir un peu de temps pour tout rédiger maintenant, même si j'ai les idées en tête. BREF. Pourrais-je avoir un pitit délai ?  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Devon ✙ La différence entre le sexe et la mort, c'est que mourir, vous pouvez le faire seul, et personne ne se moquera de vous. Jeu 22 Aoû - 10:20

Devon J. Dawkins a écrit:
(appel désespéré aux grands chefs qui font ... un peu peur ! Arrow )
serait-il possible d'avoir un délai de quelques jours, imprévu famille et je n'ai pas trouvé la motivation d'écrire ces jours-ci, il va donc me falloir un peu de temps pour tout rédiger maintenant, même si j'ai les idées en tête. BREF. Pourrais-je avoir un pitit délai ?  
on fait peur?

je te l'accorde sans soucis
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Devon ✙ La différence entre le sexe et la mort, c'est que mourir, vous pouvez le faire seul, et personne ne se moquera de vous. Ven 23 Aoû - 15:59

MISHAAAAAA rolalaaa    
On le voit trop rarement sur les forums c'est bien dommage !
En tout cas bienvenue parmi nous (et vive les pandas !)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





one more night


MessageSujet: Re: Devon ✙ La différence entre le sexe et la mort, c'est que mourir, vous pouvez le faire seul, et personne ne se moquera de vous.

Revenir en haut Aller en bas

Devon ✙ La différence entre le sexe et la mort, c'est que mourir, vous pouvez le faire seul, et personne ne se moquera de vous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Illidan... mort ?
» La petite mort d'une fille du désert [A faire vivre]
» Pixel mort : changé un écran de DS lite résoudra t'il le probléme ?
» Soirée entre filles pas comme les autres... | Lyann
» ZG / AQ20 / Onixia / MC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Goodbye Daylight :: RUNNING ON SUNSHINE :: at the end. :: Fiches de présentation-