AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Jordan ♦ Maybe one day you'll understand why everything you touch surely dies [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Jordan ♦ Maybe one day you'll understand why everything you touch surely dies [fini] Jeu 19 Sep - 13:00



Kingsley Adam Jordan


Je préfère mourir que de mettre un genou à terre.


Mon histoire a débuté le 15 janvier 1995, dans une lointaine contrée prénommée Chicago, me dessinant comme un(e) américain. Également d'origine espagnol, 18 printemps se sont écoulés depuis, le temps coulant et défilant à une vitesse défiant toute imagination. Je me suis façonné, et je suis désormais apte à assumer une personnalité qui m'est unique, mêlée de qualités qui me subliment, à savoir que je suis Drôle, fidèle, sérieux, fier, à des défauts qui m'assombrissent, à savoir que je suis bagarreur, possessif, jaloux, séducteur. Vous endormir, ou vous faire fantasmer sur un physique que des mots ne pourront véritablement esquisser dans votre esprit, serait vous faire du tort, ainsi je me contenterais de dire que je ressemble  étrangement à Julian Schratter. Je suis donc bien un(e) homme. Vous ne l'aviez deviné ? Ma vie amoureuse est chaotique, mais je sais aujourd'hui m'intéresser aux femmes  et je suis épanoui. D'ailleurs, je suis en amoureux, depuis quelques temps à savoir 13 ans, bien que ça n'interfère pas dans ma vie professionnelle. Je suis en effet serveur. En conclusion, et après ce petit retour sur moi-même, je pense être He Destroys Life.


Votre Secret
Certaines personnes savent ce que c'est d'être abandonné ou de perdre un de ses parents. Mais savent-elles seulement ce que c'est de tuer sa mère ? Tout s'est passé un vendredi 19 octobre. Mon père, policier, venait de rentrer du boulot et avait laissé trainer son fusil sur la table. Imprudent vous me direz quand on sait que son fils de six ans ne traine pas loin. Seulement voilà, il était tellement content de revoir sa femme et son enfant qu'il n'y pensait plus. C'est alors que le drame se produit. A six ans, j'étais très.. « energique » on va dire. Je courais partout, faisait plein de gaffes. C'est alors que j'ai pris le flingue de mon père qui était sur la table basse et me suis mis à l'observer sous tout ses angles. « Pose ça » m'ordonna ma mère affolé. Elle s'approchait vite, trop vite, tellement que j'ai paniqué et appuyé sur -ce que j'appris plus tard- était la gachette. Cela ne rata pas, elle était trop proche pour esquiver la balle. Elle mourrait quelques temps plus tard, suite à sa blessure. Mon père ne me pardonna pas, il me déposa dans la rue. C'est lui qui m'a conté cette histoire quand je l'ai recroisé quelques temps plus tard et qu'il m'a avoué les raisons de mon abandon.  


Tics & Habitudes
ﮦ Passe la main dans ses cheveux quand il réfléchit ou est agacé ﮦ Déteste parler de son passé ﮦ Il est du genre nostalgique ﮦ Désordonné ﮦ Il ne fait pas les choses à moitié ﮦ Fume quand il en a marre d'attendre ﮦ Il est impatient, fait les cent pas quand il commence à attendre ﮦ Il est pessimisteﮦ Regarde souvent de haut en bas à la première rencontre, pour jauger la personne ﮦ Ne tombe pas facilement amoureux ﮦ C'est un génie en maths ﮦ Il est intelligent mais ne comprend rien à la "philosophie de la vie" ﮦ Il sait improviser, mentir ﮦ  Il a l'impression d'avoir vécu les choses de la vie ﮦ Il se prend pour un sage ﮦ Plisse les yeux quand il essaye de comprendre quelque chose ﮦ Il fait une moue, comme un grand gamin, quand il est déçu ﮦ Il est très discret quand il le faut ﮦ Son amitié se mérite ﮦ Il ne fait pas confiance tout de suite ﮦ Il déteste les manipulateurs, même s'il en a été un ﮦ Il ne supporte pas les abandon, ayant été lui même laissé dans la rue ﮦ Il ne succombe pas facilement aux avances d'une fille ﮦ Ne supporte pas les faibles ﮦ Trouve les personnes narcissiques débiles ﮦ Il sait se battre ﮦ Craque les doigts avant de se mettre à travailler ﮦ tic trucs manie ﮦ Il aime réprimander les personnes ﮦ


De l'autre côté du Miroir
Pseudo ﮦ DisneyDream. Âge ﮦ   17 ansSexe ﮦ Femme Où as tu découvert le forum? ﮦ Partenariat.  quelles sont tes impressions? ﮦ Pour l'instant j'aime  . Désires tu être parrainé(e)?ﮦ Je pense que ça ira ;)  Fréquence de connection ﮦ 4/7.  Un dernier mot? ﮦ Hakuna..  .



Code:
<taken>Julian Schratter</taken>  ﮦ <pseudo> Jordan A. Kingsley</pseudo>



Dernière édition par Jordan A. Kingsley le Jeu 19 Sep - 13:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Jordan ♦ Maybe one day you'll understand why everything you touch surely dies [fini] Jeu 19 Sep - 13:01





Comment accepter sa vie quand on en a ôté une autre?

L'histoire est une galerie de tableau
On dit que quand on sait d'où on vient alors on sait qui l'on est. Si on suivait ce proverbe alors... je ne suis rien, tout du moins, je n'ai pas connaissance de mon identité. J'ignore carrément mon vrai nom, mes parents et encore plus ma maison... Ma vie commence de façon merdique, je ne pourrais vous raconter dans quelles circonstances je suis né mais je peux vous dire une chose : je n'étais pas voulu. A 3 ans, l'âge de mon abandon, une assistante social m'a trouvé et confié à un orphelinat. Des liens se sont créés dans cet endroit loin d'être parfait. Un lien spécifique auquel je tiens beaucoup, encore aujourd'hui d'ailleurs. Mais il a dû être brisé le jour où l'on m'a adopté. C'est là que commence ma véritable histoire, celle dont je me souviens. «Je suis le maître de mon destin, le capitaine de mon âme ». Je trouvais que cette citation me correspondait bien. En effet, la plupart du temps je faisais l'action, j'étais l'action. Je commandais, dirigeais, orchestrais le moindre complot. Autant dire que je ne fréquentais pas les bonnes personnes. Pourquoi faire ça ? Pourquoi gâcher ma vie alors que j'avais une chance de m'en sortir ? Tout simplement parce que je ne voulais pas m'attacher. J'avais souffert d'abandon une fois, pas deux. Leur fils passait beaucoup de temps avec moi. Solidaire, chaleureux, voilà comment on le qualifierait. A 16 ans, nous étions vraiment proches malgré le nombre de fois où je l'ai envoyer valsé. Je commençais à ressentir de l'affection pour lui. Mais cela ne m'a pas empêché de continuer mes affaires. «Affaires» ne constituait en fait qu'une activité : le crime, mais de différentes manières. La discrétion pour le vol d'une voiture. Le charme pour une arnaque. La force pour l'affrontement. La précision pour copier une œuvre d'art. Voici les quatre catégories majeures. Malgré l'adrénaline, les journées commençaient à être monotone, jusqu'à ce fameux jour. Les ruelles étaient vides. Personne, tout du moins c'est ce qu'on pensait. On continuait de poser les pieds l'un devant l'autre jusqu'à ce qu'on l'aperçoive. Une caisse. Pas n'importe laquelle. Celle d'un richoux, une caisse de course. Elle devait beaucoup valoir. En un regard, on s'était compris. Alex courut vers la voiture, moi derrière lui. Il sortit l'accessoire et l'introduisit dans entre la vitre et la portière pendant que je le cachais, que je faisais le guet. Mon regard scrutait les horizons jusqu'à apercevoir des lumières bleues et rouges. Et merde ! Me grouillant d'entrer dans la voiture, je sentais l'adrénaline monter. Cent à l'heure, le rythme auquel mon cœur battait. La voiture continuait d'accélérer, on allait trop vite et ce qui devait arriver, arriva. Un accident et après, le trou noir. Aujourd'hui encore, les images sont encore vagues, embrouillés. Ils m'emmènent au commissariat, dans une cellule séparé de celle de mon ami. Quelques jours plus tard, on prononce mon nom, on me dit que l'avocat veut me voir, alors je sors et rentre calmement dans la salle. L'homme me dit d'un ton compatissant, en contraste avec son air sévère : «M. Blackbird, je vais être direct, vous êtes jeunes et n'avez pas beaucoup commis de crimes contrairement à votre ami. Vous pouvez encore vous en sortir... », sentant la condition arriver, je l'interrompis, ayant la flemme d'entendre tout le blabla qui allait avec : «Et comment ? », son regard se fit moins dur, ses paroles, pourtant, l'étaient tout autant : «En allant dans un centre pour jeune délinquant. ». Je vais vous épargner toutes les protestations, le débat et le cliché du monde qui s'écroule pour en venir directement au but : ce centre pour jeunes délinquant ? Il craignait.

~ 2 ans plus tard ~

« Bonjour, vous êtes bien sur le... », mon pouce appuyait sur la touche « raccrocher » à l'entente de ces premiers mots. Elle n'allait pas répondre, comme il y a cinq minutes, comme il y a une heure, comme hier et pourtant je continuais, je m'acharnais à composer son numéro sur mon portable. J'avais retrouvé mon ancienne meilleure amie, Lysandre Backbird, dans la même fac que moi et pourtant elle m'ignorait. Ce n'était pas faute de se souvenir, plusieurs fois j'avais tenté de lui rappelé qui j'étais, nos délires ensemble, nos souvenirs bon comme mauvais... Rien à faire elle continuait à faire la gosse de riche idiote qui ne se souvenait pas de moi. Au départ, son silence m'avait énervé mais, maintenant, je commençais à me faire un sang d'encre et dieu sait que ce n'est pas mon genre. D'habitude je ne me souciais pas des autres, je vivais ma vie et laissait le reste tranquille. Néanmoins il existe toujours une exception à la règle n'est-ce pas ? J'essayais encore une fois de l'appeler, et encore une fois je tombais sur le répondeur. Alors que je raccrochais, une idée se mit à germer dans ma tête : si ça se trouvait elle se jouait de moi.. Elle adorait les blagues quand on était gosse ! Qu'est ce qui me faisait croire que ce n'en était pas une ? Souviens toi d'il y a quelques jours, me répondit une petite voix. Oui, c'était vrai. Lysandre avait été mystérieuse depuis mon arrivée... Son air dur et froid me demandant de la laisser tranquille.. Une énigme en cours de résolution d'ailleurs ! Normalement, elle était tout pleine de vie, plaisantant à la moindre occasion, faisant des farces à quiconque et me répétant sans cesse «Essaye d'être plus sociable, plus gentil avec les autres et tu verras ! Tu m'étonnes que personne ne vienne te parler avec l'air que tu affiches ! Non mais sérieusement, on dirait que tu vas tuer quelqu'un. » et elle faisait sa petite mine renfrogné. Je souri à ce souvenir et recomposais le numéro possédé grâce au registre de la fac. Je m'arrêtais avant d'appuyer sur la touche « appeler », à quoi ça servirait ? Je me taperais encore la messagerie. Tant pis, j'allais trouver un autre moyen. Parfois je me demandais pourquoi. Pourquoi je me mettais dans cet état là pour cette fille ? Pourquoi je m'acharnais ? Pourquoi j'avais l'impression que mon cœur allait sortir de ma poitrine alors que j'ai vécu des choses bien pire en centre pour jeunes délinquants ? Je n'avais aucune réponse. Tout ce que je savais c'était que, depuis que j'avais quitté cet orphelinat elle m'avait manqué. Je ne pensais plus pouvoir ressentir des sentiments comme la compassion, la tristesse ou encore...la nostalgie. Ce n'était qu'un problème mineur aux yeux des autres sûrement, c'était vrai que depuis ma sortie du centre tout n'allait pas à merveille. Mon insertion à la fac ne se passait pas super bien. Les gens se méfiaient d'un ex-délinquant. « Qui sait ? Il pourrait recommencer» disaient-ils. Mais bon, la vie est un combat, chaque jour est une bataille.
[/i]


Revenir en haut Aller en bas
Gold, Silver & Bronze
avatar





ﮦ ÂGE : Vingt-neuf ans
ﮦ ACTIVITÉ : Gérante de la patisserie familiale
ﮦ CÔTÉ COEUR : Il n'y aura toujours que lui...
ﮦ MENSONGES : 3693
ﮦ DISPONIBILITÉ : Je suis là assez souvent pour être dispo
ﮦ A WINDFALL LANE DEPUIS LE : 30/01/2013

Tu ne sais jamais que le dernier baiser sera le dernier, tu penses qu’il y en aura plein d’autres, tu crois que tu as la vie, mais c’est faux.

I won't give up on us Even if the skies get rough I'm giving you all my love I'm still looking up.


one more night


MessageSujet: Re: Jordan ♦ Maybe one day you'll understand why everything you touch surely dies [fini] Jeu 19 Sep - 13:06

Wow quel choix d'avatar de fifou ! J'adhère à 500%  
Bienvenue et bonne chance pour ta fichette, Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite surtout pas  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tu es la Richesse de Demain
avatar





ﮦ ÂGE : 30 ans
ﮦ ACTIVITÉ : Musicien
ﮦ CÔTÉ COEUR : Célibataire
ﮦ MENSONGES : 114
ﮦ DISPONIBILITÉ : 0/2 rps
ﮦ A WINDFALL LANE DEPUIS LE : 20/08/2013


one more night


MessageSujet: Re: Jordan ♦ Maybe one day you'll understand why everything you touch surely dies [fini] Jeu 19 Sep - 14:10

HAKUNAMATATA !
Bienvenu parmi nous et bonne chance pour ta fiche
Et puis si tu as la moindre question, tu sonne les cloches et on arrive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité





one more night


MessageSujet: Re: Jordan ♦ Maybe one day you'll understand why everything you touch surely dies [fini] Jeu 19 Sep - 19:14

... UN NUDISTE 8D En 3 images il a le torse nu  Bien bien... passons outre le culte du corps

Bienvenue mister naked (t'as déjà un surnom, la classe hein ?), bonne chance pour ta validation si je sais bien lire les titres (j'ai des doutes parfois, j'ai encore du mal avec mon alphabet alors bon... ), je ne doute aucunement de ton intégration vu qu'on a une population féminine qui aime bien forniquer (sans jeu de mot...) avec de beaux étalons... je ne vise personne... si, si, je vous jure Arrow Même si certaine préfère les poils, va savoir pourquoi (c'est pour ça que Nik à la quote, il en a revendre ) Voilà voilà... On a une nouvelle vague de fraîcheur sur le fow, on en avait besoin, en espérant que tu restes longtemps dans notre communauté !
Revenir en haut Aller en bas
Gold, Silver & Bronze
avatar





ﮦ ÂGE : Vingt-neuf ans
ﮦ ACTIVITÉ : Gérante de la patisserie familiale
ﮦ CÔTÉ COEUR : Il n'y aura toujours que lui...
ﮦ MENSONGES : 3693
ﮦ DISPONIBILITÉ : Je suis là assez souvent pour être dispo
ﮦ A WINDFALL LANE DEPUIS LE : 30/01/2013

Tu ne sais jamais que le dernier baiser sera le dernier, tu penses qu’il y en aura plein d’autres, tu crois que tu as la vie, mais c’est faux.

I won't give up on us Even if the skies get rough I'm giving you all my love I'm still looking up.


one more night


MessageSujet: Re: Jordan ♦ Maybe one day you'll understand why everything you touch surely dies [fini] Jeu 19 Sep - 19:22

Ethan tu chutt un peu Rolling Eyes
Ta fiche est très bien j'ai donc l'honneur de te valider  
Tu peux maintenant faire ta fiche de lien, tes demandes en tout genres,
flooder et surtout t'amuser  
Have fun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





one more night


MessageSujet: Re: Jordan ♦ Maybe one day you'll understand why everything you touch surely dies [fini]

Revenir en haut Aller en bas

Jordan ♦ Maybe one day you'll understand why everything you touch surely dies [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Team saurus, roll jordan
» La collec JV / Air Jordan de Nicojo
» Michael Jordan : Chaos in the Windy City
» -Jordan- « Don't escape »
» [Demande Unban] Jordan Dempsey [IG]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Goodbye Daylight :: RUNNING ON SUNSHINE :: at the end. :: Fiches de présentation-